Juin

Les joues creuses, le coeur plein

Les joies pleines, le coeur creux

Pour l’éternité,

Ce sera juin

Qui emporte le sable fin et l’odeur des pins

Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s