Comme un chat

Comme un chat

Il grimpait sur les toits, agile

La nuit pour contempler

Les lumières de la ville

Tous les soirs

Un pied sur le rebord

Les yeux illuminés

Par les reflets de l’eau

Devant lui scintillaient

Le froid et le noir l’enveloppaient

Il se sentait chez lui

Au milieu de la nuit

Il voulait faire percer

Des fenêtres dans le grenier

Pour que des bouts de ciel

S’invitent dans son bordel

Comme un chat

Il grimpait sur le toit, agile

La nuit pour contempler

Les lumières de la ville

Un soir en glissant il a vu

Le ciel d’un peu trop près

Mon ami tu t’appelais

Félix Lechevalier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s