Hypersensible

Toi et moi on fait partie

De la même espèce

Celle que les mots durs étrillent

Comme du barbelé

Je sens quand tu souffres

Sans même le demander

Pas besoin de plonger

Dans tes yeux délavés

 

Hypersensible

Tu marches sur un fil

Tu cherches en vain l’échelle

Pour atteindre le ciel

 

Toi et moi on fait partie

De la même famille

On se sent sans parler

On respire le même air

On tente de décoller

Au plus loin de l’orage

Et des soupirs plombés

 

Hypersensible

Tu marches sur un fil

Tu cherches le marchepied

Pour pouvoir t’échapper

 

Toi et moi on est couchés

Dans la même ornière

Tu sais trouver de l’or

Au fond de ma rivière

Je sais quand tu voudrais

Disparaître sous terre

Tu sais me remonter

Vite vers la lumière

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s