Bravache

Bravache

Tu crois que tu peux tous les passer

Par le fil de ta hache

De tes mots qui tranchent

Et qui cachent

Tellement mal ton armure

En contreplaqué

Et ton coeur aussi lourd

Qu’un sac de pierres inutile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s