La rose rouge

La rose rouge porte beau

Dans le bouquet sur la photo

Sur la pierre froide

Un dialogue absent

A ma mère à ma soeur

Des mots qui glacent le sang

La rose rouge portait haut

Mon coeur contre le tien

Quand tu m’attendais, héros,

Le soir à la descente du train

La rose rouge s’effeuille dans le vase

Quand l’acide des mots

M’explose au visage

Les débris de verre et de ciel

Tes histoires, de moins en moins belles

La rose rouge

Comme le sang en étoile

Et cet amour qui ne bouge

Sur le marbre je m’étiole

Et je finis de crever

Comme un ballon dégonflé

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s