Penser à quelqu’un

Penser à quelqu’un

Quand rien ne t’y oblige

Penser à celui

Qui jamais ne transige

Penser à quelqu’un

Quand le malgré soi s’en mêle

Penser à quelqu’un sans nom

Pensez à ses mains, au son

De sa peau contre la mienne

Y penser et l’intégrer

Dans tous les pores de sa peau

Comme l’oiseau enfin qui décolle

Ne touche plus jamais le sol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s