Trompette

Le souvenir du vent

A soulevé mon coeur

Il brillait

Désordonné, mouvant

Par mon sang

Irrigué

Comme une trompette

Le passé s’est noyé

Le souvenir du fracas

De ma voix dans la tienne

Au soir brûlant

D’entre les draps

D’où que je me souvienne

De là est venu

Le néant