Les bras de la rivière

Les bras de la rivière

S’écartent et se séparent

Comme la croûte terrestre en flammes

L’amour charrié comme une pierre

Par le fleuve furieux

Une oriflamme déchirée

Un jour son lit sera calme

Un jour il sera la mer

2 commentaires sur “Les bras de la rivière

  1. J’aime me promener dans le ciel d’Astoria, vaguer parmi ses nuages, ses tempêtes et ses lueurs.
    Et là, je viens de me faire entourer par les bras de sa rivière et puis viennent les secousses de son fleuve furieux…
    C’est bon ça ! 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s