A toi qui

A toi qui me voues aux gémonies après m'avoir portée aux nues
A toi qui me méprises parce que j'ai fait ce que j'ai voulu
A toi qui t'emporte car j'ai pas respecté le délai de veuvage 
après que tu m'as dégagée de ta vie par texto
A toi qui avais laissé en évidence le cadeau de Noël 
que je t'avais fait dans l'entrée quand je suis venue chercher mes affaires
A toi qui m'a adorée et qui aujourd'hui me traite de pute
A toi qui change de paradigme parce que t'as pas réussi 
à m'enterrer dans ton cercueil de certitudes moisies
A toi qui m'a traitée de frigide quand j'avais pas envie de toi
A toi qui a pris ce qu'il y avait à prendre 
et qui m'a fermé la porte au nez quand je t'ai ouvert mon cœur
A toi à qui j'ai confié que me sentais seule comme un chien 
et qui a préféré aller faire du paddle
A toi qui poses des questions mais qui n'écoute pas les réponses
A toi qui ne réponds pas aux messages où je t'explique 
à quel point c'est difficile
A toi qui m'a regardée pleurer avant de me le reprocher
A toi qui ne m'a pas aidée quand j'ai eu le plus besoin
A toi qui m'a enfoncée par manque de courage ou par lâcheté
A toi qui préfère raser les murs quand je suis de mauvaise humeur 
plutôt que de demander ce qui ne va pas
A toi qui ne t'intéressera jamais à autre chose que la vitrine 
parce que c'est moins fatigant
A toi qui m'as laissée lutter toute seule 
et qui continue à faire comme si de rien n'était
A toi qui a fait de l'indifférence et de l'indélicatesse ton jardin.
Sache que j'arrêterai d'être magnanime.

Et aussi à toi qui m'a regardée dans les yeux en me demandant comment ça va
Qui n'a pas détourné le regard quand les larmes ont coulé
A toi qui m'a dit « Mais tu aurais dû me dire que ça n'allait pas, 
j'aurais adapté mon programme pour toi »
A toi qui ne compte jamais les heures quand il s'agit de moi
A toi qui m'aimes comme je suis sans aucune restriction
A toi qui m'offres l'hospitalité ou juste ton épaule pour pleurer
A toi qui m'a invitée à déjeuner alors que je pensais 
que tu ne te fichais de moi
A toi qui m'a tenu la porte avec un sourire
A toi qui m'a proposé de l'aide quand je vidais toute seule mon grenier
A toi qui m'a fait un compliment gratuit quand je regardais 
une fringue dans une vitrine, un soir quand les magasins avaient fermé
A toi qui m'as envoyé une carte postale avec un message chiadé 
que t'avais vraiment pris le temps d'écrire
A toi qui as caché un gâteau d'anniversaire mon frigo 
que j'ai découvert en rentrant de vacances
A toi qui m'as dit « J'arrive » sans que j'ai eu besoin de demander.
A toi qui m'évites de devenir complètement misanthrope.
Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s