Mississipi

Sur le trottoir, les gouttes d’eau ont formé

Comme un tableau en pointillé

Le ciel s’est vidé à petites gorgées

Je me porte mieux

Quand le monde n’a pas besoin de moi

J’aime quand les saisons m’échappent

Personne ne m’attend après la pluie

Quand la surface de l’oeil devient brillante

Quand la surface de l’eau devient brillante

Quand l’arbre se reflète sur le trottoir mouillé

La beauté, la banquise

Le monde est plus beau quand je ne lui dois rien

C’est là que je me sens bien

Je me fiche de ce qui fleurit au balcon

Ce que je veux, c’est respirer l’air du vide

Des fragments, j’en ai laissé partout

Pas sûr que je tienne encore debout

Caisson étanche

Baignoire trouée

De mon pigeonnier, c’est là que je descendrai

Ici, le bonheur est bleu-gris

Bleu nuit

Mississipi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s